Les p'tites idées d'ID

Toutes les photos, images et textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur et ne peuvent être utilisés sans son accord.

26 octobre 2018

Le sac à moumoute

Je n'aime pas les cols de fourrure dont on affuble certains manteaux ou blousons.
Aussi, quand ils sont amovibles, je préfère les enlever. Mais je ne les jette pas, oh non !

Celui- que j'ai récupéré ici est d'une douceur agréable et possède de toutes petites boutonnières à l'arrière pour le fixer sur le col d'un blouson.

col fourrure01

col fourrure02

Associé à un tissu d'ameublement très épais et à une chute de coton/lin bleu ciel, il a joué les rabats d'hiver pour un grand sac besace (environ 43cm de large x 29cm de haut).

sacrabatfourrure01

sacrabatfourrure02

J'ai récupéré le milieu du col en prenant soin de couper de chaque côté entre 2 boutonnières.
Puis j'ai rentré les bords latéraux en recousant la doublure à petits points.
Après avoir fabriqué mon grand sac, j'ai ajouté ma fourrure en la fixant, grâce à ses boutonnières, avec des petits boutons bleu ciel, cousus en haut du rabat d'origine.

sacrabatfourrure04

dos du sac

sacrabatfourrure04bis

Puisque le rabat en fourrure est amovible, on peut porter cette besace de 2 façons :

sacrabatfourrure03

sacrabatfourrure02bis

A l'intérieur, une poche et un cordon porte-clefs.

sacrabatfourrure06

La sangle pour faire la anse est une ceinture de judo achetée chez "Des 4 longs". Elle mesure 2m50, est solide et moins chère que de la sangle achetée au mètre dans une mercerie.
L'inconvénient : un choix restreint de couleurs :o)

Pour compléter les rangements, j'ai fait une grande trousse avec le tissu restant. Plusieurs poches à l'intérieur peuvent contenir divers objets de maquillage ou autres.

sacrabatfourrure07

sacrabatfourrure08

sacrabatfourrure09

C'est finalement un sac peu économique puisque les chutes de tissus ont été achetées (au marché aux tissus de Roubaix) ainsi que la fermeture éclair, les anneaux pour la anse et la ceinture de judo.
Seul le col et le bouton sont de la récupération.

sacrabatfourrure05

Toute mon admiration va aux couturières professionnelles car je m'aperçois de plus en plus que coudre fait appel à de nombreuses notions et qualités que je ne possède pas toujours :  latéralisation, coordination, mesures, précision, géométrie, connaissance des tissus et du sens dans lequel les travailler, capacité à prévoir et préparer son projet avant l'exécution, patience, etc., etc.

Posté par IsabeilleD à 06:30 - je couds - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Le sac à moumoute

    Mais sans être professionnelle, tu es passionnée ou obstinée (?) et tu arrives à un superbe résultat ! Merci pour les explications, pas facile à comprendre quand on ne vous pas ! Chacun son talent .... Ceinture marron ... Respect ! Roubaix... Mon fils Timothée a visité La piscine samedi dernier .... Je progresse en géographie ! Bises

    Posté par Christinedoyo01, 26 octobre 2018 à 08:58 | | Répondre
    • En réalité, la fourrure est un rabat fixé par les petits boutons et
      couvrant le  rabat du sac.
      Qu'a pensé ton fils du musée La Piscine ?

      Posté par IsabeilleD, 26 octobre 2018 à 10:22 | | Répondre
      • Avis d'un 22 ans : super expo sur Hervé Di Rosa, Picasso un peu moins bien ( trop de chèvre ! et son oeuvre ne se limite pas à cela !), le reste des expositions "paysages peints" "sculptures", c'est réaliste et ça l'intéresse moins. Photos rigolotes avec le cadre sympa et la "piscine". Il y avait des acteurs et un reportage de France 3 qui se tournait, donc beaucoup de monde et d'animations et il n'a pas tout vu !
        bises

        Posté par christinedoyo01, 26 octobre 2018 à 11:39 | | Répondre
        • C'était la piscine où nous allions lorsque j'étais au collège et au lycée.
          A l'époque nous ne faisions pas attention à l'architecture art déco du
          bâtiment.
          Je regrette qu'ils aient condamné l'entrée d'origine qui était
          magnifique pour faire entrer les gens sur le côté , là où se trouvait
          une usine avant.
          J'avais fait un petit article sur ce bâtiment dans les Cahiers de
          Joséphine :
          http://cahierjosephine.canalblog.com/archives/2009/06/07/13920525.html

          Posté par IsabeilleD, 26 octobre 2018 à 15:04 | | Répondre
  • Je suis comme toi, out les cols !! j'en ai un sous le coude en laine brillante !!
    Je trouve que tu es bien sévère avec toi même, car si tu n'as peut être pas ces qualités ou ces techniques, tu as un sens créatif unique et un soin de réalisation irréprochable !! La preuve ! Bravo !

    Posté par TIC tics, 26 octobre 2018 à 09:29 | | Répondre
  • Vous êtes bien gentille, les filles !
    En ce qui concerne le soin de réalisation, je crois qu'il ne faut pas inspecter les petits coins. Les coutures ne sont pas toujours très droites, les finitions pas aussi parfaites que je le voudrais, notamment aux extrémités des fermetures éclair.
    J'ai encore beaucoup d'améliorations à apporter.
    Mais c'est vrai que j'attache beaucoup d'l'importance à la présentation.

    Posté par isabeille, 26 octobre 2018 à 10:28 | | Répondre
  • Top moumoute !!!!

    Posté par Liochka, 26 octobre 2018 à 20:20 | | Répondre
  • sous tes doigts tout se transforme, tu débordes d'idées!!!!
    bisouilles
    coc♥

    Posté par coco, 28 octobre 2018 à 17:07 | | Répondre
Nouveau commentaire